Laboratoires scientifiques

LNE

https://www.lne.fr/fr/
France

Le Laboratoire National de métrologie et d’Essais (LNE) travaille à la croisée des chemins entre la science et l’industrie.

Créé en 1901 en tant que laboratoire d’essais, il a acquis depuis de nombreuses années de l’expertise dans les domaines relatifs à la qualité et la sécurité des produits (pour les fabricants, distributeurs, autorités locales ou nationales, organisations de protection des consommateurs, services publics, instituts de recherche, etc.), et dans le domaine de la recherche, entre autres en métrologie.

Le LNE est un EPIC depuis 1978 (établissement public à caractère industriel et commercial), sous tutelle du ministère chargé de l’industrie. Le LNE procure des solutions techniques pour répondre aux besoins des industriels, pour assurer la conformité et la qualité des produits mis sur le marché.

 

Acteur majeur en métrologie, il joue un rôle clé dans le domaine de la qualité des mesures, que ce soit en métrologie fondamentale, industrielle ou légale. Le LNE a aussi une activité importante dans le domaine des essais, de la formation et de la certification.

Le LNE, c’est donc plus de 100 ans d’expérience en essais et en métrologie, avec environ 800 collaborateurs, dont 50 % d’ingénieurs et docteurs. Basés sur plusieurs sites en France, le LNE a aussi des antennes à l’étranger (Etats-Unis et Honk Kong).

En 2005, le gouvernement français a donné au LNE l’entière responsabilité du pilotage du Réseau National de la Métrologie Française (RNMF). Système distribué de 10 laboratoires de métrologie, dont celui du temps et fréquences, le LNE-SYRTE. Le LNE représente la France dans les instances européennes (EURAMET) et internationales (Convention du mètre).

 

Contribution du LNE à SCPTime®

Le LNE intervient au sein du consortium SCPTime® afin de créer un référentiel de certification sur les solutions qui seront proposées. Un certificat garantit un haut niveau de conformité vis à vis d’un référentiel dans le but de donner confiance.

L’aspect certification du projet SCPTime® est donc crucial car il permet de garantir le bon fonctionnement du système développé, à savoir le respect des caractéristiques promises au client final attesté par un organisme tiers et indépendant.

Le référentiel ne sera pas "propriétaire", c’est-à-dire que tout acteur répondant aux exigences de celui-ci pourra prétendre à la certification. Le certificat public contiendra les exigences générales et techniques pour assurer à l’utilisateur que l’heure délivrée est :

-         Exacte : le dispositif SCPTime® doit être à même de délivrer une heure avec une incertitude donnée.

-         Tracée : il doit être possible d’avoir l’assurance que l’heure délivrée est reliée à UTC pour les applications d’horodatage.

-         Sécurisée et surveillée : le référentiel devra intégrer des exigences pour éviter au système d’être leurré et fraudable.

Différents scénarios et niveaux de certification seront développés avec comme base de départ la délivrance d’un certificat d’étalonnage où le dispositif est testé et comparé à l’étalon. Il sera également question d’une certification pouvant être étendue au processus de fabrication du dispositif garantissant ainsi que chacun des produits fabriqués répond au référentiel.

Prochains WEBINARS
Inscrivez-vous et soyez informé des dates et sujets de nos prochains séminaires collaboratif on-line